Tribune rédigée pour smartcitymag.fr, par Éric Boileau, directeur technique du groupe IT Link.

« Les enjeux principaux de tout dispositif d’alerte sont la rapidité du déclenchement et la pertinence de la réponse apportée, qu’il s’agisse de cibler correctement les personnes à prévenir, ou de décider du dispositif de secours à mobiliser. » Éric Boileau, directeur technique du groupe IT Link

 

Et si le digital modernisait notre manière de donner l’alerte pour secourir plus efficacement ? En misant sur la démocratisation de l’IoT et l’ultra-connectivité des populations, l’alerting se réinvente pour mieux s’inscrire dans les villes connectées de demain.
Trois types de dispositifs d’alertes existent à ce jour. Premièrement, les alertes envoyées par les autorités à destination du grand public, en cas de danger imminent (séismes, crues). C’est dans ce cadre que l’application SAIP est créée en 2016, mais malheureusement désactivée deux ans plus tard. En cause : des dysfonctionnements ayant diminué sa crédibilité, mais surtout un modèle inefficace. À l’été 2017, seulement 900 000 personnes l’avaient installée sur leur smartphone. Pour être efficace, ce type d’alerte doit permettre une diffusion massive et instantanée.
En second lieu, les dispositifs individuels ou familiaux, destinés à prévenir une liste de contacts, propre à l’utilisateur (téléassistance entre enfants et parents ou à destination de personnes âgées isolées, par exemple). Enfin, les dispositifs d’alerte se généralisent également au sein des entreprises ou des grandes collectivités. Il s’agit alors d’assurer la protection des agents sur le terrain en apportant un outil de réponse aux situations de danger.

 

Entre interconnexion des populations et généralisation de capteurs

Les enjeux principaux de tout dispositif d’alerte sont la rapidité du déclenchement et la pertinence de la réponse apportée, qu’il s’agisse de cibler correctement les personnes à prévenir, ou de décider du dispositif de secours à mobiliser.

Encore récemment, les infrastructures au cœur de l’alerting étaient lourdes, donc limitées à de grandes institutions, qu’il s’agisse des réseaux de téléphonie vocale, des sirènes, des radios, etc. Mais aujourd’hui, les réseaux mobiles, la démocratisation des applications sur smartphone et la montée en puissance des réseaux sociaux ont créé une interconnexion généralisée et permanente.
Ces évolutions apportées par le digital ont eu pour effet d’accroître notre niveau d’exigence en termes d’immédiateté de l’information, surtout lorsque notre sécurité est en jeu. C’est cette même interconnexion qui offre aujourd’hui aux dispositifs d’alerte de nouvelles perspectives technologiques. L’alerting s’enrichit et tend à révolutionner le monde de la sécurité.

Cette évolution rapide s’appuie également sur le développement d’une technologie capable de faire interagir des objets avec des systèmes intelligents et de déclencher des alertes sans intervention humaine : l’IoT (internet des objets). Elle permet à des capteurs, par exemple, de détecter le bruit d’un coup de feu ou la montée rapide du niveau d’un cours d’eau afin de déclencher une alerte.

 

La communication, enjeu crucial de l’alerting

Des systèmes de déclenchement d’alertes équipent déjà la plupart des voitures connectées. Lorsqu’un accident est détecté, l’information est centralisée et partagée aux secours, aux compagnies d’assurance mais aussi à tous les véhicules circulant à proximité afin de limiter le risque de sur-accident. Ce type de mesures s’intègre parfaitement dans le développement des smart cities, et permettra, dès demain, de mettre en place des systèmes d’alertes intégrés aux bâtiments, aux candélabres ou sous la chaussée.
En situation d’urgence, l’enjeu majeur est d’assurer la délivrance rapide du message. Pour y parvenir, les dispositifs d’alerte doivent s’appuyer sur l’ensemble des réseaux de communication disponibles : réseaux satellitaires, réseaux mobiles mais aussi réseaux qui offrent un débit plus faible tout en assurant une couverture géographique bien plus étendue comme Sigfox et LoRa.
A l’ère des smart cities et de l’Internet des Objets, la révolution annoncée des systèmes d’alerting constitue une avancée majeure pour la sécurité des biens et des personnes tant au niveau des collectivités que des entreprises.